Journée d’étude internationale

 

Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries : 

Stratégies de subversion et d’émancipation des périphéries et des marges face aux centres

 

Jeudi 2 juin de 9h30 à 18h, à la Maison de la Recherche – Sorbonne Université

28 Rue Serpente, 75006 Paris

 

—————————–

 

1er JUIN 2022, 18h-20h 

« Traduire depuis la prison, écrire depuis les marges : 

Table ronde autour de la traduction collective de Princesa de Fernanda Farías de Albuquerque et Maurizio Iannelli » 

Le Moulin à café, 8 Rue Sainte-Léonie, 75014 Paris

 

Lien de l’événement : 

https://www.facebook.com/events/715581413020438/?ref=newsfeed

 

En présence des traductrices Armelle Girinon (LUHCIE, Université Grenoble Alpes) et Virginie Culoma-Sauva (CAER, Aix-Marseille Université), en discussion avec Sam Bourcier (ULR 4074 Cecille, Université de Lille) et Mateusz Chmurski (UMR 8224 Eur’ORBEM, Sorbonne Université)

Animation : Nicola Brarda et Laura Maver Borges (ELCI, Sorbonne Université)

Depuis plusieurs années, le contexte francophone connaît un regain d’intérêt pour la traduction comme pratique transféministe de mise à disposition de textes essentiels à une compréhension et à une cartographie plus vaste des perspectives politiques des corps minorisés. Le roman autobiographique Princesa de Fernanda Farias de Albuquerque, co-écrit et conçu au début des années 1990 avec deux autres codétenus (Maurizio Iannelli et Giovanni Tamponi) dans le quartier des hommes de la prison de Rebbibbia, à Rome, méritait une traduction française que l’on doit à un collectif de cinq traductrices. 

Ce texte et sa traduction permettent d’interroger la dimension de l’archive, sa nature, sa production, son usage, mais aussi de questionner le statut des écritures de soi et de la dimension de l’intime dans les processus de résistance collective et politique. Enfin, le texte, par son contexte même de production, confronte le lecteur au fait de la migration, du plurilinguisme, de l’écart, de la mise en marge dans des espaces nouveaux.

—————————–

 

2 JUIN 2022, 9h30-18h 

JOURNÉE D’ÉTUDE – Maison de la Recherche, salle D223

 

Pour y assister en ligne : https://univ-paris8.zoom.us/j/93443790236?pwd=Y1JBdytQcElVQ09iVStyRGp6REpNZz09

 

9h30-10h : accueil des participant-es

 

10h-10h30 : Introduction

Virginie Adam (REIGENN, Sorbonne Université), Astrid Greve Kristensen (UMR 8224 Eur’ORBEM, Sorbonne Université) et Aida Čopra (ELCI, Sorbonne Université) 

 

10h30-12h : Énonciations depuis les marges

Sonia Gavory (UMR 8224 Eur’ORBEM, Sorbonne Université) – « Outside » : Une mise en scène de Kirill Serebrennikov depuis les marges 

Marie Duic (EA VALE, Sorbonne Université) – La mode vue depuis la province : Excentricité vestimentaire et géographie textile dans Cranford (1853) d’Elizabeth Gaskell

Rebeh Dabbabi-Rhimi (Laboratoire Intersignes, Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis) – La parole pamphlétaire dans Écrire en pays dominé (1997) de Patrick Chamoiseau : Interroger la dichotomie « Centre/périphéries » pour faire face à une géopolitique mondialisée

 

Modération : Joseph Kebe-Nguema (REIGENN, Sorbonne Université) et Maria Turgieva (UMR 8224 Eur’ORBEM)

 

12h-13h30 : Déjeuner

 

13h30-15h30 : Distinctions et subversions face aux centres

Chloé Pretesacque (LIRA, Sorbonne-Nouvelle) – Êtres marginaux : Mycètes, méduses et escargots, une communauté queer des ruines contemporaines

Clara Metzger (Centre de recherche en littérature et poétique comparées, Université Paris Nanterre) – Mise en mouvement, mise au ban dans les romans de Virginie Despentes : subversion ou révolution des rapports entre centre et périphérie  ?

Luiz Barbosa (Santa Catarina State University) – “Reproduction” in “Distinction”: Constructing the Music Teacher Educator in Brazil. Reflections from the Margin

Antoine Alario (LEGS, Université Paris 8 Vincennes) – Périphéries queer : La théâtralité peut-elle subvertir les normes du centre ?

 

Modération : Naïma Berkane (UMR 8224, Sorbonne Université) et Laura Maver Borges (ELCI, Sorbonne Université)

 

15h30-16h : Pause-café

 

16h-17h30 : Entre centres et périphéries : Circulations, mises en réseaux, transmissions. 

Antonio Pacifico (IETT, Université Jean Moulin Lyon 3, AAM, Università di Napoli “L’Orientale”) – Les stratégies d’écriture et d’édition des écrivains irakiens de la diaspora face au champ international

Leticia Leme (masterante, Université de Campinas – Unicamp) – Marie Laurencin et les artistes brésiliennes de l’avant-garde : Un regard sur la circulation de l’art moderne vers les « périphéries »

Astrid Chabrat-Kajdan (Passages Arts & Littératures XX-XXI, Université Lyon 2) – La difficile circulation du théâtre palestinien à l’international : Les partenariats avec l’Europe comme voie d’accès ?

 

Modération : Nicola Brarda (ELCI, Sorbonne Université) et Lola Sinoimeri (LEGS, Université Paris 8 Vincennes, UMR 8224 Eur’ORBEM, Sorbonne Université) 

 

17h30-18h : Conclusion de la journée

Virginie Adam (REIGENN, Sorbonne Université) et Iris Saada (UMR 8224 Eur’ORBEM, Sorbonne Université) 

 

—————————–

 

Organisé par ERjIS-ELCI, Élans-REIGENN, Passage-UMR 8224 Eur’ORBEM et l’ED 020 de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, LEGS UMR 8238 et l’ED 31 de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis et Initiative Théâtre (Alliance Sorbonne Université).

 

Comité d’organisation

Virginie Adam (REIGENN), Naïma Berkane (Eur’ORBEM), Nicola Brarda (ELCI), Aida Čopra (ELCI), Astrid Greve Kristensen (Eur’ORBEM), Joseph Kebe-Nguema (REIGENN), Laura Maver Borges (ELCI), Iris Saada (Eur’ORBEM), Lola Sinoimeri (LEGS, Eur’ORBEM), Maria Turgieva (Eur’ORBEM)

 

Comité scientifique 

Agathe Mareuge (MCF, Sorbonne Université, REIGENN), Silvia de Min (Sorbonne Université, ELCI), Gaïa Perreaut (Sorbonne Université, REIGENN), Małgorzata Smorąg-Goldberg (PR, Sorbonne Université, Eur’ORBEM), Valentina Sturli (Université de Padoue, Département d’études linguistiques et littéraires) 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.